Journée mondiale des soins palliatifs 2021

9 Oct, 2021A la une, Actualités




A l’occasion de la Journée mondiale des soins palliatifs, en tant que porte-parole du collectif Soulager mais pas tuer, je voudrais adresser un message en trois points pour remercier, encourager et également protéger les soins palliatifs.

  • Nous voulons d’abord remercier tous ceux qui sont engagés dans ce magnifique mouvement des soins palliatifs : les professionnels soignants, les volontaire (les bénévoles), qui sont engagés auprès de personnes en fin de vie, qui vivent des fin de vies difficiles, et de leurs proches pour lutter à la fois contre les douleurs physiques, mais également les souffrances morales, sociales, spirituelles qui sont inhérentes à ces fin de vie, pour qu’elles soient accompagnées, apaisées, humanisées.
  • Nous voulons aussi encourager le développement de cette « culture palliative », partout où nous en avons besoin, à l’hôpital, dans toutes les EHPAD, à domicile ; qu’elle soit prise en compte par tous les soignants et que nous soyons tous aussi impliqués ; parce que nous sommes tous concernés un jour où l’autre par la fin de vie difficile d’un proche, d’un ami, d’un voisin, peut-être même d’un inconnu pour ceux qui sont engagés en tant que volontaires dans le mouvement des soins palliatifs.
  • Et puis enfin – et je dirai malheureusement – nous devons aussi protéger les soins palliatifs contre les tentatives de leur imposer la pratique de l’euthanasie. Les soins palliatifs en France sont fondés heureusement sur, à la fois, la récusation de « l’acharnement thérapeutique » et l’accueil de l’interdit de tuer, comme fondateur de la confiance entre soignants et soignés. Pour que le plus faible ne soit pas à la merci du plus fort. On le voit d’ailleurs dans les pays qui ont légalisé l’euthanasie : les soins palliatifs perdent de leur sens, perdent leurs moyens, perdent leur compétence et ne bénéficient plus autant qu’auparavant aux personnes concernées par des fins de vie difficile.

C’est le sens de notre collectif Soulager mais pas tuer que de le rappeler et de rappeler qu’une médecin de confiance est fondée sur cet interdit de tuer qui nous permet de respecter la dignité des personnes jusqu’au terme de leur vie.

Tugdual Derville

Porte parole de Soulager mais pas tuer

L'appel

Rejoignez le mouvement, dites non à l’euthanasie et oui au développement des soins palliatifs

Les soins palliatifs

Découvrir l’enjeu des soins palliatifs en France aujourd’hui

L’engrenage de l’euthanasie

L’euthanasie des personnes en fin de vie n’est qu’un début…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pin It on Pinterest

Share This