[DECRYPTAGE] La Loi Leonetti est-elle suffisante pour répondre aux questions de la fin de vie ? – Pr Claris (part.2)

24 Jan, 2015Nos soutiens, Nos vidéos

Professeur Olivier Claris est chef du service de Néonatologie et Réanimation néonatale à l’HFME Lyon. Dans le cadre d’une interview accordée à Convergence Soignants-soignés, association membre du collectif « Soulager mais pas tuer », il a accepté de répondre à quelques questions.

  1. Quel est le danger du rapport Claeys-Leonetti ?
  2. La Loi Leonetti de 2005 est-elle suffisante pour répondre aux questions qui se posent aujourd’hui ?
  3. Sédation terminale ou en phase terminale : quelle différence ?

Partie 2 : Loi Leonetti : ce que dit déjà la loi contre l’acharnement thérapeutique

« La loi est faite pour protéger les plus faibles et n’est pas là pour généraliser des situations qui sont exceptionnelles. Ce qui doit être amélioré : l’enseignement et la diffusion des soins palliatifs. il y a d’énormes efforts à faire.

La loi est Leonetti a clairement indiqué qu’il ne fallait pas rentrer dans une escalade d’obstination déraisonnable et de soins futiles, c’est-à-dire prodigués pour n’avoir qu’une amélioration transitoire de la survie qui exposerait le patient a des difficultés ultérieures non supportables. Cette loi a bien autorisé le fait qu’il était possible d’éviter à tout patient une souffrance déraisonnable en lui proposant des traitements qui soient appropriés. »

Pour aller plus loin :

Part. 1 : Quel est le danger du rapport Claeys-Leonetti ?

Part. 3 : Sédation terminale ou en phase terminale : quelle différence ?

fas|fa-pen|

L'appel

Rejoignez le mouvement, dites non à l’euthanasie et oui au développement des soins palliatifs

fas|fa-user-md|

Les soins palliatifs

Découvrir l’enjeu des soins palliatifs en France aujourd’hui

fas|fa-cogs|

L’engrenage de l’euthanasie

L’euthanasie des personnes en fin de vie n’est qu’un début…

0 commentaires

Pin It on Pinterest

Share This