Aujourd’hui les familles ne sont pas aidées pour accompagner leurs proches. La charge de la fin de vie est surtout laissée aux soignants et peu à peu les familles se déresponsabilisent de leur rôle d’accompagnement. Confrontées à des situations complexes et à la peur, les familles ont besoin d’être accompagnées pour pouvoir accompagner leurs proches sur le départ. Anne-Sophie Benoît, accompagnatrice en fin de vie nous témoigne de son expérience.

 

 

Bienvenue sur le site Soulager Mais Pas Tuer

Le collectif de défense contre les dérives euthanasiques.

Soulager Mais Pas Tuer