À l’occasion du 1er débat parlementaire à l’Assemblée nationale, Soulager mais pas tuer a organisé près de 60 chaînes humaines dans toute la France pour alerter les débutés sur les dangers d’une euthanasie qui ne dit pas son nom, masquée sous l’expression « sédation profonde terminale jusqu’au décès ».

 

Bienvenue sur le site Soulager Mais Pas Tuer

Le collectif de défense contre les dérives euthanasiques.

Soulager Mais Pas Tuer