Quelques jours avant la remise d’un nouveau rapport sur la fin de vie par les députés Alain Claeys (PS) et Jean Leonetti (UMP), sera lancé le 28 novembre 2014 dans toute la France le mouvement d’information et de mobilisation contre toute forme d’euthanasie et pour le développement des soins palliatifs : « Soulager mais pas tuer ».

La nature de ce mouvement, son analyse de la fin de vie en France et ses premiers projets seront révélés

Vendredi 28 novembre à 12h15
Métro Invalides, Paris (7e)

Cette conférence de presse nationale de « Soulager mais pas tuer » sera accompagnée d’un premier événement à forte portée symbolique.

Au même moment, dans 60 villes de France, seront dévoilés les messages portés par ce nouveau mouvement.

« Soulager mais pas tuer » est un mouvement unitaire, soutenu par des associations et personnalités de sensibilités multiples. Toutes partagent un sentiment d’urgence. Il est temps de :

  • Sortir de la confusion entretenue par les promoteurs de l’euthanasie ou du suicide assisté, selon laquelle il faudrait choisir entre souffrir et mourir ;
  • Promouvoir une véritable culture palliative, en la protégeant de la dérive euthanasique sous toutes ses formes ;
  • Donner la parole aux personnes concernées par le grand âge, le handicap ou la maladie, à leurs proches et aux soignants engagés auprès d’elles dans un accompagnement au quotidien respectueux de leur dignité ;
  • Unir et mobiliser tous les Français qui ont conscience qu’ouvrir la porte à l’euthanasie, et donc renoncer au principe fondateur de l’interdit de tuer, ferait basculer notre société vers une pente glissante aboutissant à l’exclusion des plus faibles.

Bienvenue sur le site Soulager Mais Pas Tuer

Le collectif de défense contre les dérives euthanasiques.

Soulager Mais Pas Tuer